Vie du Conseil Municipal Imprimer

Expression des groupes politiques représentés au conseil municipal

 

 

Groupe "Pour une commune solidaire" (communiste et partenaires)

SANTÉ ET SÉCURITÉ SOCIALE, des priorités quel que soit le président !

Au moment où nous écrivons ces lignes une grande incertitude pèse sur les résultats du premier tour de l'élection présidentielle. Bien sûr nous ne faisons pas partie des indécis. Chacun le sait. Sur quoi écrire quand tout est important ? L'emploi, la transition écologique, l'école et la recherche, les transports, l'énergie, le logement, la fiscalité, les insupportables inégalités, la paix, l'agriculture pour nous nourrir aujourd'hui et demain.
Tous ces sujets méritent que l'on aille regarder de près les programmes des candidats, du futur président, mais aussi des futurs députés. En discutant autour de nous, du fait de nos professions respectives, des programmes de candidats qui veulent affaiblir la sécurité sociale, marchandiser la santé, affaiblir l'hôpital public, nous avons choisi d'écrire à nouveau sur santé et protection sociale. De nous exprimer sur la question de l'Hôpital Nord qui nous concerne au premier chef. Enfin sur la nécessité d'anticiper le risque réel de diminution de l'offre de soins en médecine générale d'ici quelques années.
Point par point : quel que soit le président, il ne faudra pas laisser démanteler notre protection sociale basée sur la cotisation: “Chacun cotise en fonction de ses moyens. Chacun reçoit en fonction de ses besoins”. Ce système a été un formidable amortisseur de crise en 2007/2008. Au quotidien il évite chaque jour à des personnes de sombrer. L'affaiblir encore au profit des milieux d'affaires et des banques serait une folie. Les attaques dont il a fait l'objet depuis des décennies sont déjà en cause dans le retard de soins, inacceptable dans un pays comme le nôtre. La politique du prix de médicaments innovants qui sélectionne de fait les bénéficiaires n'est pas acceptable non plus. Quel que soit le président nous devrons ne pas lui donner “carte blanche”.
Nous avons la chance d'avoir à nos portes le CHU Nord. Un lieu de soins, d'enseignement et de recherche. Doté de services performants aussi bien en médecine qu'en chirurgie. Doté d'une maternité publique d'excellence avec les services spécialisés qui vont avec. Animé par des équipes médicales attachées au lieu et aux populations. Disposant de fonctionnaires, soignants ou non , formés et efficaces (habitant souvent Marseille Nord, Les Pennes, Cabriès et bien sûr Septèmes), malgré des conditions de travail complexes, ou rendues complexes par les politiques d'austérité. Problème aggravé par la baisse de l'offre en médecine générale et en pédiatrie depuis une dizaine d'années sur le bassin de vie de l'Hopital Nord.
En même temps, depuis une dizaine d'années, le démantèlement rampant de ce bel outil est à l'œuvre. Comme disent les scientifiques : “tout se passe comme si...”. Nous n'entrerons pas dans les détails. Cela est fait sur d'autres supports dans le cadre de demandes d'explications qui n'en sont qu'à leur début.
Dernier point, l'offre en médecine générale est essentielle pour ne pas retarder le recours aux soins. Elle est indispensable pour que le libre choix du médecin, pilier de notre médecine avec le secret médical et la relation médecin-malade, soit effectif. Elle est utile aussi pour améliorer le fonctionnement de l'Hôpital et du service des urgences. Pendant 30 ans une politique de “numerus clausus” a empêché des milliers de jeunes d'accéder au métier de médecin et la médecine générale n'a pas été valorisée alors qu'elle est le socle du système de soins, en lien avec les infirmières dont les responsabilités se sont accrues. Depuis cela a été assoupli, mais le mal est fait. L'exercice de la médecine générale n'est plus attractif pour les jeunes médecins
Aujourd'hui la situation de la médecine générale est encore satisfaisante dans notre commune. Mais si nous laissons aller “au fil de l'eau”, nous aurons une pénurie dans quelques années. Objectivement il faut aider les deux cabinets de groupe du sud de la commune à se pérenniser. Pour le reste de la commune, il faut imaginer comment augmenter l'attractivité de l'exercice en médecine générale. C'est une hypothèse à travailler. C'est une décision sérieuse qui ne peut être construite qu'avec les praticiens eux mêmes. Ce ne peut pas être une structure strictement municipale qui ne serait bonne ni pour la municipalité ni pour les médecins. Il faut donc une réflexion ouverte, collective, sans précipitation mais à conclure dans les deux ans, en nous appuyant sur les études existantes de l'ARS et de la Région.
Dans tous les cas nous solliciterons le président de la République quel qu'il soit, son ministre de la Santé et le député qui sera élu le 18 juin prochain. Quel qu'il soit, même si nous avons notre préférence.

Anne Olivero et Patrick Magro

 


Groupe socialiste

LA CULTURE AU CŒUR DE L’IDÉAL RÉPUBLICAIN

“Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins

qui mènent à la servitude”, a écrit Albert Camus.

Ayant ainsi en tête la vertu émancipatrice de la culture à travers les âges, nous sommes heureux que dans notre commune un outil culturel tel que la médiathèque Jòrgi Reboul ait pu voir le jour.
Un lieu de culture tel que celui-ci, qui abrite également le Jardin des Arts, est avant tout, comme tout espace dédié à la culture, un lieu de liberté pour les individus, en mettant à disposition de nombreux ouvrages ou supports audiovisuels qui permettent à chacun de satisfaire une curiosité et de développer une réflexion, empreinte de connaissance et de raison.

C’est un lieu aussi d’égalité, factuelle, qui rapproche de la connaissance et du savoir ceux qui peuvent en être éloignés, tout en constituant une base de travail solide pour l’ensemble des plus jeunes, dans l’optique de leurs parcours scolaires et sur le chemin qui fera d’eux les citoyens de demain.
Enfin c’est un lieu de fraternité, car la culture ne peut pas s’appréhender comme étant exclusive. Chaque bride de connaissance ouvre au contraire les possibles de savoirs bien plus nombreux, de compréhension des hommes et du monde. La culture rassemble car elle est le bien commun de l’humanité.
Faire vivre ainsi notre devise républicaine, Liberté, Egalité, Fraternité : voilà l’engagement premier qui conditionne l’action et les décisions du groupe des élus Socialistes de Septèmes-les-Vallons. 

Emilien Goguel-Mazet et le Groupe Socialiste
Septemesdabord.fr
Emilien Goguel-Mazet
et le groupe des Elus socialistes

 


Groupe “Rassemblement bleu marine”

PRESIDENTIELLE 2017 DE CANIVEAU,

Nos concitoyens ont à nouveau à déplorer que notre commune subisse un insupportable "pic de pollution visuelle" dû à l'affichage sauvage en cette période d'élection présidentielle. Transformateurs EDF, arrêts de bus, piliers de ponts mais aussi façades de propriétés privées servent de cible aux affiches des candidats PS/PC /FdG qui s'autoproclament audacieusement... écologistes!
Cette pratique est passible d'amendes. Pourtant les contrevenants ne sont jamais inquiétés. Serait-ce parce qu'ils sont bien “encartés” ?
La majorité municipale n'a cure de vos biens souvent acquis au prix d'un dur labeur ni aucun respect des édifices érigés avec vos impôts : lorsqu'il faudra tout nettoyer au moyen d'une coûteuse intervention, c'est encore dans les poches des Septémois que la mairie se servira. Puis, il ne restera plus à M. Molino, président de commission à la Métropole, qu'à approuver l'impression d'onéreuses brochures de sensibilisation au respect de l'environnement...

“Faites ce que je dis...” pourrait être inscrit au fronton de la mairie façon Molino. Nous, élus Front National de Septèmes, nous imposons à nous-mêmes ce que nous proposons aux autres. Respectueux de la propriété d'autrui, de l'argent public, de votre cadre de vie, nous avons banni de nos pratiques l'affichage sauvage. Illustrer par un petit geste de grands principes est à la portée de chacun. Est-ce trop demander à nos adversaires ?

Le groupe Municipal FN Septèmes Bleu Marine tient ces permanences les 1er et 3ème jeudis du mois. Celles-ci se tiennent en Mairie de Septèmes - 1er étage.
Les conseillers municipaux FN de Septèmes Bleu Marine
A. Orengo, M. Carmona/Fornerone et P. Fornerone sont à votre écoute au 07 86 53 38 68. 

Groupe municipal FN
Septèmes Bleu Marine



Groupe d'opposition républicaine

Au moment où vous lisez cet article, vous connaissez les résultats des élections présidentielles du 1er tour. Les articles du SeptéMois ne sont pas destinés à faire de la politique à tout va, mais plutôt à conserver un lien entre le mouvement “Les Républicains”, son électorat et ses sympathisants. Quid donc des élections présidentielles.
Alors, évoquons les prochaines législatives. L’implication, le dynamisme et le travail des élus L.R et des sympathisants de droite dans notre commune ont permis voici 5 ans à notre député Christian KERT d’obtenir un résultat très satisfaisant au second tour des législatives (43.59% à Septèmes) et d’être réélu Député de la 11ème circonscription. Je fais donc appel à tous les électeurs de la droite libérale et républicaine pour qu’ils lui renouvellent leur confiance. Aujourd’hui, par notre travail et notre volonté de faire évoluer notre commune, nous sommes reconnus par les Septémois. Nous comptons sur vous, pour faire le bon choix lors les élections législatives des 11 et 18 juin 2017 et assurer une majorité confortable d’élus L.R. Merci.

Jean-Claude Cabras - Mike Arinci
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

 

Groupe S'engager pour Septèmes - Espace Républicain

“S’engager pour Septèmes”

Priorité à la Santé

En politique, il y a des sujets sur lesquels nous pouvons nous rejoindre. Par exemple la Santé. Certes, nous déplorons le transfert d’activités de l’Hôpital Nord vers ceux du centre-ville de Marseille, éloignant ainsi l’accès aux soins. Nous déplorons également l’absence de volonté de la majorité municipale dans la réalisation d’une Maison de la Santé afin de faciliter le parcours de soin de nos administrés. Renforcer la prévention doit être au cœur de nos réflexions. Ce devrait être une priorité dans nos futurs projets communaux.


Corinne Porsin - Espace Républicain
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Annuaire